20min – Tirs depuis une voiture avec une arme «softair»

Suite à l’article paru dans le 20min romand, le 22 novembre dernier, concernant des tirs avec une réplique d’airsoft sur des passants en ville de Berne, la FRAS tient à vous informer qu’elle déplore et condamne ces événements qui n’ont rien à voir avec notre sport.

Il serait regrettable, aux yeux du grand public et des autorités, qu’une quelconque similitude nuise à nos membres.

http://www.20min.ch/ro/news/faits_divers/story/14410753

Vous avez vu un article qui parle de notre sport dans les journaux et il n’est pas présent ici ? Merci de le faire parvenir à notre responsable médiatique : media[at]fras-sasf.ch

Le Matin – Un employé de pharmacie met au tapis un braqueur

Suite à l’évènement qui a eu lieu dans le canton de Neuchâtel le 22 mai 2013 :

Voici l’article du matin

La FRAS s’est permise d’y répondre ce qui suit :

« Mercredi, un jeune homme a tenté de cambrioler une pharmacie à Corcelles, dans le canton de Neuchâtel, à l’aide d’une arme de softair. L’employé, adepte des arts martiaux, l’a désarmé et mis au sol jusqu’à l’arrivée de la police. « C’est un incident regrettable » commente Ludwig Liger, président de la fédération romande d’airsoft (FRAS). La FRAS recense ses membres et assure qu’aucun d’entre eux n’est à l’origine de cet acte, heureusement sans gravité.

L’airsoft est soumis, en Suisse, à de nombreuses règlementations, notamment la Loi sur les Armes (LArm) ainsi qu’à des conditions spéciales de la part des assureurs qui considèrent ce loisir comme un sport extrême. L’acquisition d’armes de softair est elle-aussi stricte et réglementée. »

Vous avez vu un article qui parle de notre sport dans les journaux et il n’est pas présent ici ? Merci de le faire parvenir à notre responsable médiatique : media[at]fras-sasf.ch